Vague de froid: un maire belge menace d’arrêter les SDF refusant de s’abriter

27.02.18, 12:47
Une vue de la banlieue de Bruxelles sous la neige (photo d'illustration). | GettySteph / Getty Images
Le maire d’une des communes de la région bruxelloise a rendu un arrêté municipal destiné à contraindre les SDF rencontrés dans la rue à se rendre dans un abri de nuit. En cas de refus, les récalcitrants d'Etterbeek, une commune proche du centre de la capitale belge, pourraient faire l’objet d’une arrestation administrative de la police pour les obliger à passer la nuit au chaud.

Avec notre bureau de Bruxelles,

A Etterbeek, la municipalité impose depuis dimanche 25 février aux travailleurs sociaux de signaler à la police les sans-abris qui refuseraient de se rendre dans un local d’accueil de nuit. Sur signalement des équipes du samu social ainsi que de leur propre initiative, les policiers sont tenus de 20h à 7h de procéder à l’arrestation administrative des Sans domicile fixe (SDF) qui refuseraient d’aller en centre d’accueil de nuit.

Dans la nuit de dimanche 25 au lundi 26, dix d’entre eux ont ainsi été amenés - plus ou moins volontairement - à ce que la municipalité d’Etterbeek appelle le « chauffoir municipal ». Là, un médecin détermine lesquels sont en danger s’ils retournent à l’extérieur. Si le danger d’hypothermie est réel, les sans-abris n’ont pas l’autorisation de quitter le local avant l’aube.

D'autres villes emboîtent le pas

L’arrêté municipal sera en vigueur jusqu’au 8 mars, sauf si la vague de froid se prolonge. Pour le bourgmestre de la commune - le maire -, l’absence d’une telle mesure aurait relevé de la non-assistance à personne en danger, alors qu’on attend à Bruxelles des températures nocturnes pouvant descendre jusqu’à -10°C. Et la mesure a fait des émules en Belgique, avec des arrêtés municipaux similaires à Bruxelles mais aussi à Namur ou à Liège.


Au moins dix victimes en Europe, -40°C en Italie

Une vague de froid venant de Sibérie s’abat sur toute l’Europe, de Moscou à Paris, avec des températures allant jusqu’à -40°C en Italie, ou entre -10°C et -18°C en France. Cet épisode de froid, qui n’a pas épargné la région méditerranéenne – la Côte d’Azur, les Alpes-Maritimes et le Var ont été placés en vigilance orange neige et verglas –, est le premier à cette période de l’année depuis 2005 et a déjà fait dix morts depuis trois jours, dont trois sans-abri en France.

-
Article mis à jour le 27.02.18
par  
RFI