SpaceX lance une fusée en partie recyclée vers l'ISS

12.01.18, 13:56
Le premier étage de la fusée Falcon 9 de SpaceX est parvenu à se poser sans encombre sur la base de lancement de Cap Canaveral, le 15 décembre 2017. | Handout / NASA / AFP
Une nouvelle mission spatiale réussie ce vendredi 15 décembre pour SpaceX, la société du milliardaire Elon Musk, patron de Tesla. Il s’agit d’une mission de fret de ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS).

Avec notre correspondant à San Francisco,  Eric de Salve

La capsule non habitée lancée à bord d’une fusée Falcon 9 doit atteindre sa destination ce dimanche : la station spatiale internationale. A bord de ce cargo de l’espace baptisé Dragon, plus de deux tonnes de vivres et de matériel destiné à des expériences scientifiques.

Pendant un mois, les spationautes de l’ISS vont décharger cette cargaison puis remplir Dragon de déchets, avant de le renvoyer sur Terre, où il doit amerrir dans le Pacifique, au large du Mexique. Et c’est là la spécificité de Dragon, il s’agit du seul vaisseau actuellement capable de revenir intact dans l’atmosphère.

Ce vendredi, deux minutes après son décollage, le premier étage s’est d’abord séparé du reste de la fusée avant de revenir dans l’atmosphère et de se poser douceur à Cap Canaveral.

C’est la treizième fois que SpaceX mène une mission d’approvisionnement de ce type dans le cadre d’un contrat avec la NASA, mais c’est la première fois que la société du milliardaire Elon Musk, fondateur de Tesla, utilise un premier étage du lanceur et une capsule qui ont déjà volé vers l’ISS, et qui ont donc été recyclés.

Grâce à recyclage de la partie la plus coûteuse du lanceur, Elon Musk qui rêve un jour d’atteindre Mars, compte réduire les coûts de lancement pour à terme rendre les voyages dans l’espace plus abordables.

-
Article mis à jour le 12.01.18
par  
RFI