menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES

Grèce: manifestation d'employés des mines d'Eldorado Gold

13.09.17, 18:56
Employés des mines d'or d'Eldorado Gold manifestant le 13 septembre 2017 à Athènes devant le ministère de l'Environnement | © 2017 AFP

Plus d'une centaine d'employés des mines d'or d'Eldorado Gold ont manifesté mercredi à Athènes devant le ministère de l'Environnement qu'ils accusent d'entraver l'octroi de licences d'exploitation pour cette compagnie canadienne.

"Nous allons continuer notre mobilisation jusqu'à ce qu'on ait les autorisations pour le fonctionnement des mines", a déclaré aux médias un représentant des manifestants, arrivés tôt mercredi matin à bord d'autocars depuis la Chalcidique à 600 km au nord d'Athènes.

Des forces anti-émeutes ont empêché les manifestants d'entrer dans le ministère et lancé des gaz lacrymogènes pour les disperser.

Toutefois une délégation des employés a pu s'entretenir avec le ministre de l'Environnement et de l’Énergie, Georges Stathakis.

Ce dernier a réaffirmé que le ministère allait octroyer des autorisations pour l'un des projets de la société en Chalcidique, celui d'Olympias (or, argent, plomb, zinc).

Pour deux autres sites d'Eldorado Gold, l'un à Skouries (or, cuivre) et l'autre, déjà en exploitation, à Stratoni (argent, plomb, zinc), "une procédure d’arbitrage" sera entamée prochainement pour résoudre "des problèmes techniques et environnementaux", a dit le ministre.

Eldorado Gold, qui indique faire travailler 2.400 personnes dans ses mines grecques pour moitié employés et pour moitié sous-traitants, avait signé avec le gouvernement grec un contrat d'exploitation des mines de Chalcidique en 2011. Mais en raison des problèmes environnementaux et de l'opposition des habitants de la région à cet investissement, les autorisations d'exploitation ont été depuis retardées.

Le gouvernement de gauche d'Alexis Tsipras avait octroyé des licences temporaires pour Olympias en automne 2015 mais la société fait pression pour accélérer la procédure d'octroi d'autorisations permanentes car, selon elle, les autorisations temporaires expirent le 21 septembre.

Après avoir une première fois menacé en janvier 2016 de suspendre son investissement, Eldorado Gold a de nouveau agité cette menace lundi en accusant "le Premier ministre Alexis Tsipras et ses ministres" d'entraver cet investissement.

"Le Premier ministre appelle ses ministres à soutenir et accélérer les procédures en faveur d'investissements rapides (...) malheureusement cette stratégie ne se matérialise pas dans le cas d'Eldorado Gold", a déploré lundi George Burns, président d'Eldorado Gold lors d'une conférence de presse à Athènes.

"Eldorado Gold tente de politiser la question, il n'y a rien de politique dans cette procédure", a rétorqué une source ministérielle sous couvert de l'anonymat, "le problème est technique et environnemental et le comportement de la société (de s'en prendre au Premier ministre) n'est pas courant parmi les sociétés en Europe".

-
Article mis à jour le 13.09.17
par  
LOUISA GOULIAMAKI